Lundi 22 Décembre 2014
Devenir partenaire       Bookmark and Share

Astro2009

Vivez l’année de l’astronomie 2009 sur Futura-Sciences

Archive de mars 2009

Du 2 au 5 avril, dans le cadre des 100 heures de l’astronomie, Toulouse et les villes périphériques vous proposent de participer à ” Ciel en fête “.
” Ciel en fête ” s’annonce comme un grand rendez-vous Astronomie et Espace en Midi-Pyrénées qui vise à rassembler le grand public, les astronomes amateurs et les professionnels autour du thème de l’astronomie et de l’espace grâce à de nombreuses activités et animations variées : spectacles et animations déambulatoires, ateliers pratiques et ludiques, tables rondes, séances de Planétarium, observations du ciel, …
De nombreuses associations d’astronomes amateurs et les entreprises acteurs du domaine de l’Astronomie et de l’Espace sont ainsi réunies pour créer une manifestation festive et populaire s’adressant à un public large, de tout âge, en quête de connaissance et de divertissement.

aaa57

Le 06 Octobre 2008, un petit astéroïde, répertorié sous la désignation de 2008 TC3, a percuté la Terre. Une recherche consacrée le long de la trajectoire d’approche a récupéré 47 météorites, des fragments d’un corps simple appelé Almahata Sitta, avec une masse totale de 3,95 kilogrammes.

L’analyse d’une de ces météorites montre qu’il s’agit d’un achondrite, un ureilite polymicte, anormal dans sa classe : grains ultra fins et poreux, avec de grands grains carbonés. Les spectres combinés de réflectivité d’astéroïdes et de météorite identifient l’astéroïde comme étant de la classe F, fermement reliée maintenant aux sombres ureilites anormaux riches en carbone, un matériel si fragile qu’il n’était pas précédemment représenté dans les collections de météorites.

Dossier complet à découvrir sur PGJ

aster
Image infrarouge prise par le satellite Météosat 8 montrant la chaleur dégagée par l’astéroïde 2008 TC 3 lors de sa rentrée dans l’atmosphère au-dessus du Soudan en octobre 2008 (crédit Eumetsat)

Du 2 au 5 avril vous pourrez vivre les 100 heures de l’astronomie, un marathon mondial d’observations.

A cette occasion, notre blog Astro 2009 vous proposera :

  • de suivre à travers nos “actualités” des manifestations astronomiques qui se déroulent un peu partout 
  •  de revoir 100 photographies du ciel extraites de la rubrique “en images”, à raison d’une photo par heure.

 

astro

Selon la théorie de l’évolution stellaire, lorsqu’une étoile possède une masse dépassant les 20 masses solaires, son explosion finale sous forme de supernova peut conduire à la formation d’un trou noir stellaire. Après des années d’études, un groupe d’astrophysiciens pense en avoir la preuve.

Lire la suite…

aaa48
La galaxie NGC 266 dans la constellation des Poissons. Crédit : Gert Gottschalk et Sibylle Froehlich/Adam Block/NOAO/AURA/NSF

Du 2 au 5 avril, dans le cadre des 100 heures de l’astronomie, un marathon mondial d’observations, le blog “Astro 2009″ vous propose de voir ou revoir chaque heure une image astronomique.

Nous vous proposerons également une vidéo différente chaque demi-journée, pour encore plus de dynamisme sur le blog !

A ne pas manquer !

compo1

Quelques-une des images que nous vous proposerons du 2 au 5 avril

La Société Astronomique de France a été créée en 1887 par Camille Flammarion, elle est agréée association nationale de jeunesse et d’éducation populaire.
Le site de la SAF vous propose de découvrir :

  • une présentation de l’association
  • des publications (revue mensuelle «L’Astronomie», «Observations et travaux», «Le Ciel» et «Ephémérides»)
  • des commissions, où amateurs et professionnels développent ensemble des programmes de recherche
  • des formations sous forme de cours d’initiation

saf

Des chercheurs du Michigan State University National Superconducting Cyclotron Laboratory (NSCL) ont progressé dans la détermination de l’équation d’état de la matière nucléaire. On comprend désormais un peu mieux les ce qui se passe entre les nucléons présents dans une étoile à neutrons au fur et à mesure que l’on s’enfonce vers son cœur.
Lire la suite…

aaa56
Le physicien Bill Lynch ajustant le détecteur utilisé pour étudier les collisions de noyaux d’étain. Crédit : Harley Seeley, MSU

Une équipe internationale, conduite par des chercheurs de l’Observatoire de Paris, a découvert une nouvelle population de poussières dans le milieu interplanétaire : des nanoparticules, accélérées à plusieurs centaines de kilomètres par seconde par le champ magnétique transporté par le vent solaire. Il s’agit d’une retombée inattendue de l’expérience “ondes” S/WAVES à bord des sondes STEREO en orbite autour du Soleil, utilisant un récepteur radio fabriqué au Laboratoire d’Etudes Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (Observatoire de Paris, CNRS-INSU, Universités Paris 6 et Paris 7).
Lire la suite…

vent
En savoir plus sur le vent solaire et ses relations avec la Terre…

La nuit de l’obscurité en Belgique a eu lieu samedi 28 mars, quelques jours avant les 100 heures de l’astronomie ; Pierrejos, son pseudo sur Futura-Sciences, nous raconte la sienne.

“Je suis allé à la nuit de l’obscurité d’Ecaussinnes. Une fois, arrivé, j’ai déchargé le matériel, installé l’ordinateur portable avec le montage sur les effets de la pollution lumineuse. Le collaborateur de l’échevinat de la culture me reçoit et est très content de ma présence.
Le temps est couvert, mais j’installe mes télescopes pour qu’ils puissent être montrés au public. Il est 19 h30. A 20 h, les lumières de la ville s’éteignent, mais pas de chance il fait très nuageux. Des personnes se rapprochent de mon matériel, me posent des questions. La presse est là. Je prends beaucoup de plaisir à partager ma passion.
Les organisateurs reviennent à nouveau et me proposent de participer à d’autres activités. Ce que j’accepte évidemment.

Il est 21 h et voici une petite éclaircie. Je cours vers la pelouse, j’équipe le télescope avec son oculaire et hop, je pointe la nébuleuse d’Orion. Un petit groupe se forme autour de moi, et commence à observer cette nébuleuse. Puis je pointe Saturne. Chacun à son tour vient l’observer. J’en profite pour donner des explications sur cette planète. Les gens sont émerveillés.
La soirée est quasiment finie, il est 22 heures, les lampes de la ville s’allument à nouveau.
Une soirée fabuleuse : quel plaisir d’expliquer sa passion !

Voir aussi le reportage photo proposé par la Fédération des associations d’environnement

aaa58

Cela fait huit ans que les astronomes solaires rongent leur frein et espèrent observer un très beau groupe de taches.
C’est en mars 2001 qu’est apparut le dernier très grand groupe baptisé AR9393 (en images ci-dessous) : il mesurait plus de 160000 km soit 13 fois la Terre et était visible à l’oeil nu (en se protégeant avec un filtre) !
Le prochain maximum solaire étant prévu pour 2012, les adorateurs du Soleil ont bon espoir de voir quelques belles taches dans les mois à venir…
Image prise par Johannes Schedler avec une lunette apochromatique de 100 mm et une webcam.

sol11
Image réalisée par Mark Jenkins avec un télescope de 105mm et un appareil photo numérique

sol21

Newsletter

Entrez votre adresse email :



lettre d’information quotidienne gratuite

A LA UNE

Blog Astro 2009 : c’est terminé !

Publiée le 31 décembre 2009

Eclipse partielle de Lune ce soir

Publiée le 31 décembre 2009

Les découvertes du télescope Herschel

Publiée le 31 décembre 2009

Atlas Virtuel de la Lune, version 5.0

Publiée le 30 décembre 2009