Vendredi 28 Novembre 2014
Devenir partenaire       Bookmark and Share

Astro2009

Vivez l’année de l’astronomie 2009 sur Futura-Sciences

Archive de la rubrique ‘Question’

C’est le « clair de Terre » qui éclaire faiblement le reste du disque lunaire lorsque la Lune se présente comme un fin croissant.
Ce très beau phénomène est observable par tous, un peu avant ou après la Nouvelle Lune.

lunecendreeblog

Image J-B Feldmann

Une sphère armillaire, connue également sous le nom d’astrolabe sphérique, permet de montrer le mouvement apparent des étoiles autour de la Terre et du Soleil dans l’Ecliptique.
L’instrument est constitué d’un ensemble de cercles métalliques gradués sur lesquels sont indiqués :

  • L’Equateur
  • Les Tropiques
  • Les Cercles Polaires
  • L’Ecliptique
  • Les Constellations zodiacales

Au centre une boule représente la Terre sur l’axe des pôles.
Utilisées dès le 3ème siècle avant J-C, les sphères armillaires ont eu beaucoup de succès jusqu’à la Renaissance : elles représentaient la Connaissance et on en trouve beaucoup accompagnant les portraits de savants et de personnalités.

sph

Images J-B Feldmann

Il s’agit de l’ensemble des nuisances provoquées par l’éclairage artificiel nocturne.
La pollution nocturne a des conséquences néfastes avérées ou suspectées sur la flore, la faune, et la santé humaine.
Pour les défenseurs de la qualité de la nuit, il ne s’agit pas de moins éclairer, mais de mieux éclairer.
L’exemple typique de la pollution nocturne est donné par le lampadaire-boule, un luminaire qui éclaire plus le ciel que le sol !
Une meilleure gestion de l’éclairage public (extinction de certaines zones désertes à partir de certaines heures) aurait aussi  des retombées financières non négligeables.
En France l’ Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes regroupe les amoureux du ciel nocturne et propose sur son site de nombreuses démarches pour sensibiliser la population et les Elus.
pl2
Carte de la pollution lumineuse européenne. Institut des Sciences et Technologies de la pollution lumineuse.(Italie) Les régions préservées sont en bleu foncé. Les plus polluées en rouge.

Lorsqu’on regarde le ciel la nuit loin des lumières parasites des villes, on a l’impression que les étoiles sont innombrables ; ne dit-on pas d’ailleurs «une myriade d’étoiles» ?

Pourtant ce nombre n’est pas très élevé : sous un ciel bien noir, ce sont seulement 3000 étoiles qui sont observables à l’oeil nu !

Elles font toutes partie de notre Galaxie qui en contient deux cents milliards.

Comme on ne voit qu’une moitié du ciel, celle qui est au-dessus de l’horizon en une fois, et que ce demi-ciel compte trois milliers d’étoiles, c’est qu’il y a en tout 6000 étoiles visibles à l’œil nu dans tout le ciel.

Certains sites de haute altitude, occupés par les grands observatoires, permettent de voir un nombre plus élevé d’étoiles, en raison de l’exceptionnelle transparence de leur atmosphère et de la noirceur de leurs nuits.

Bien entendu ce nombre augmente considérablement si on utilise une paire de jumelles ou un télescope.

vl 

La Voie Lactée au-dessus des Alpes, image M Sylvestre

Il s’agit d’étoiles à neutrons très petites, très massives, et en rotation très rapide (plusieurs tours par seconde).
Les étoiles à neutrons correspondent à un état dégénéré de la matière : sous l’effet d’un effondrement gravitationnel très violent, leurs atomes se brisent pour laisser place à une « purée » de neutrons.
Ces astres étranges émettent un fort rayonnement électromagnétique.
Pulsar vient de « pulsating radio source », un nom inexact qui leur avait été attribué lors de leur découverte : on pensait alors que les pulsars étaient des étoiles variables qui pulsaient très rapidement.

En savoir plus sur un pulsar
Voir aussi cette actualité.

aa16
Vue d’artiste d’un pulsar et de son étoile compagnon, crédit NASA

Un astrolabe est un instrument très ancien qui a été conçu dans l’Antiquité.
Il permet de mesurer l’angle formé entre un astre et l’horizon et de déterminer la latitude d’un lieu.
Il est constitué d’un disque dont la circonférence est graduée en degrés et d’une alidade en rotation sur le disque.
On tient l’astrolabe verticalement par un anneau, on fait pivoter l’alidade sur son axe jusqu’à ce qu’elle pointe l’astre choisi, on lit alors les degrés sur le disque et il ne reste plus qu’à les convertir en degrés de latitude.
Ce sont les astronomes arabes qui en ont répandu l’usage à partir du 7ème siècle : l’astrolabe servait surtout pour l’astrologie, l’enseignement de l’astronomie, et le calcul de l’heure (en pointant le Soleil la journée et les étoiles la nuit).
Jusqu’à l’invention du sextant au 18ème siècle, l’astrolabe fut le principal instrument de navigation.
astrolab1
Image J-B Feldmann

C’est un corps céleste non lumineux qui gravite autour d’une étoile.

Huit planètes tournent autour de notre Soleil : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Pluton n’est plus considérée comme une planète depuis 2006.

planet1

Deux particularités caractérisent notre Système Solaire.

  1. Les planètes tournent toutes pratiquement dans le même plan, car elles sont nées au sein d’un disque de poussières aplati qui tournait autour de notre Etoile.
  2. Les planètes forment deux groupes distincts : les 4 premières sont des planètes solides, sensiblement comparables à la Terre. Les 4 suivantes sont beaucoup plus grosses et gazeuses.

La recherche d’exoplanètes (planètes en orbite autour d’autres étoiles) comparables à la Terre est l’enjeu scientifique des décennies  à venir.

Ah, voilà une célèbre illusion d’optique qui n’a pas encore d’explication très claire !

Si vous prenez une règle et que vous mesurez la taille de la Lune lorsqu’elle est proche de l’horizon, et répétez la manoeuvre lorsqu’elle est plus haute dans le ciel, vous constaterez… qu’il n’y a aucune différence. Ce n’est pourtant pas ce que vous disent vos yeux.

Lire la suite

pl

 

Pleine Lune - Crédits Luc Viatour / Wikipedia

Une étoile est une boule de gaz très chaude : plusieurs millions de degrés au centre (température qui est suffisante pour déclencher des réactions nucléaires), plusieurs milliers de degrés en surface.
Dans une étoile, l’équilibre est obtenu entre deux forces opposées : la pesanteur précipite la matière vers le centre alors que la pression  repousse cette matière.
La durée de vie des étoiles est limitée : lorsqu’elles ont transformé tout leur hydrogène en hélium (ce qui dure plusieurs milliards d’années), elles gonflent et deviennent des géantes rouges.

Selon leur masse initiale, elles mourront ensuite discrètement  en naines blanches ou de façon spectaculaire en supernova ; dans ce second cas leur agonie peut même les conduire au stade de trous noirs.

Amas d’étoiles dans la constellation du Toucan, crédit ESO.

etoil

Au moment de la Pleine Lune, il arrive que notre satellite traverse le cône d’ombre de la Terre. Il y a alors un alignement parfait Soleil-Terre-Lune.
Quand la Lune traverse ce cône d’ombre, elle devrait normalement disparaître complètement. Mais comme l’atmosphère terrestre devie les rayons du Soleil, le cône d’ombre est en fait baigné d’une lumière orangée qui fait toute la beauté du spectacle.
Futura-Sciences vous propose une galerie d’images de l’éclipse de Lune du 3 mars
2007.

eclune

Image J-B Feldmann

Newsletter

Entrez votre adresse email :



lettre d’information quotidienne gratuite

A LA UNE

Blog Astro 2009 : c’est terminé !

Publiée le 31 décembre 2009

Eclipse partielle de Lune ce soir

Publiée le 31 décembre 2009

Les découvertes du télescope Herschel

Publiée le 31 décembre 2009

Atlas Virtuel de la Lune, version 5.0

Publiée le 30 décembre 2009