Samedi 26 Juillet 2014
Devenir partenaire       Bookmark and Share

Astro2009

Vivez l’année de l’astronomie 2009 sur Futura-Sciences

AMA 2009, la rétrospective

30 décembre 2009

2009 s’achève et avec elle l’AMA 09, l’Année mondiale de l’astronomie, lancée officiellement le 15 janvier dernier au siège de l’Unesco à Paris. Pendant un an le Blog Astro a suivi toute l’actualité astronomique : 12 mois les yeux rivés sur le ciel, 12 mois dont nous avons retenu 12 temps forts.

Lire la suite…

lul1
La comète Lulin fait le spectacle au mois de février 2009. Crédit R. Richins

Sir Arthur Stanley Eddington, né à Kendal (Cumbrie) le 28 décembre 1882 et mort à Cambridge le 22 novembre 1944, est un astrophysicien britannique, l’un des plus importants du début du XXe siècle. C’est lui qui mit en évidence la limite qui porte son nom, la limite d’Eddington, correspondant à la luminosité maximale que peut avoir une étoile d’une masse donnée sans commencer à perdre les couches supérieures de son atmosphère.

Il est surtout connu pour ses travaux sur la théorie de la relativité. C’est par l’intermédiaire de l’un de ses articles, Report on the relativity theory of gravitation, que les scientifiques anglophones ont découvert la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein. En effet, du fait de la Première Guerre mondiale, les travaux allemands n’étaient pas ou peu diffusés dans le reste du monde.

En savoir plus…

ae

Bonjour,
Je m’appelle Romain Morini («omicron» sur le forum d’astronomie de Futura-Sciences), j’ai eu 24 ans le 21 Juin dernier et je suis actuellement étudiant en Master2 de Physique : option «Résistance Des Matériaux» à la faculté de Nice.
J’aimerais me spécialiser sur l’étude des surfaces : réactions chimique, rugosités…
Et pourquoi pas un jour travailler dans la recherche ou l’industrie des instruments optiques.
Comment est née cette passion?
A l’âge de 10 ans mon grand père nous a offert à mon frère et moi une petite lunette 60/800.
Grâce à elle nous avons pu observer la lune et admirer ses magnifiques cratères (comme Galilée).
J’en garde un très bon souvenir même un certain émerveillement, mais à cette époque ça n’a pas été plus loin.
Tout reprend après le lycée, (qui a été un passage difficile : deux essais n’ont pas été de trop pour avoir le bac) je rentre à la faculté de sciences de Nice (une des plus belles facultés d’Europe…éhé).

PHOTO DU PETIT CHATEAU

om1
Le château Valrose monument historique au cœur de la faculté
Là, je rencontre des enseignants passionnés par leur métier et qui savent faire partager leurs passions.
Je prends goût aux sciences et particulièrement à la Physique…
C’est à cette période que l’idée d’observer le ciel naît réellement.
Je m’inscris alors sur Futura-Science en 2006 et suis, sans trop y participer, les discussions des différents forums.
En dernière année de licence (2007) je me décide à acheter un instrument plus performant que «la petite lulu de pépé».
J’ouvre alors ma première discussion sur le forum d’astronomie de Futura-Sciences où je rencontre, Valère «Vle», Jean«jbfe», Xavier«xav72», Pierre «chamois», et bien d’autres qui me conseillent au plus juste en me faisant part de leurs expériences.
Je me décide alors pour un «Newton » de 200 mm de diamètre et de 1000 mm de focale sur une monture équatoriale.
Petit à petit l’imagerie planétaire prend le dessus sur l’observation, la webcam est de toute les sorties.
Les personnes du forum me donnent énormément de conseils pour la prise de vue et le traitement des images…
A la fin de l’été je tiens ma première photo «regardable» de Jupiter et de ses satellites.

PHOTO DE JUPITER AVEC SES SATELLITES
Jupiter et ses satellites galiléen (Io, Europe, Ganymède, Callisto) le 11.07.07 au N200/1000

om2
Durant l’année universitaire suivante (2007-08) je continue les observations et les prises de vue avec le «Newton», je m’essaye sur mars (fin 2007) sans grand résultat, sur la lune et saturne également.

PHOTO DE MARS                                            PHOTO DE SATURNE
Mars le 13.01.08 N200/1000 Saturne le 29.03.08 N200/1000

om3om4
En mai 2008, comme je m’amuse beaucoup en imagerie planétaire, je casse la tirelire pour changer de télescope et en prendre un ayant un caractère plus orienté vers l’imagerie planétaire.
Toujours avec l’aide des «forumeurs» le choix se porte sur un Schmidt Cassegrain de 235mm de diamètre et de 2350 mm de focale.
Le rodage du nouveau tuyau se fait à la webcam sur la grosse Jupiter pendant l’été.
PLANCHE DE JUPITER
Planche de Jupiter: été 2008 au C9

om6
Le fais également l’acquisition d’une petite caméra Cmos, une PL1 monochrome plus sensible qu’une webcam mais surtout ayant un champ bien plus grand, redoutable en photographie lunaire.
Mon dernier achat date de novembre 2008, c’est une très belle lunette Vixen achromatique d’occasion de 100mm de diamètre et de 1000mm de focale.
Depuis le début de l’année je profite de la moindre éclaircie pour imager la lune aussi bien avec la lunette pour les plans larges:
PHOTO LUNE COMPLETE
«Demi» lune du 05.01.09 au foyer de la Vixen 100/1000 aidé de la PL1m

om8
qu’avec le télescope pour les gros plans:
PHOTO GROS PLANS SUR THéOPHILE
Ma meilleure image jusqu’à présent, «Théophile» au C9 + barlow x2 + PL1 m le 19.10.08

om9
Le C9 et la lulu me donnent entière satisfaction, lorsque la turbulence atmosphérique le permet les images sont très douces et piquées à l’oculaire.
Il faudra sans doute beaucoup de temps pour exploiter correctement ce matériel… Ce qui est superen soi !
PHOTO MOI ET LES INSTRUMENTS

omicron1
Je vous souhaite de bonnes et nombreuses observations à tous!
Merci à tous les participants du forum d’astronomie de Futura-Sciences et à bientôt sur le forum !
Romain Morini

Jean Kepler est né en Allemagne le 23 décembre 1571. Elève brillant, il devient professeur de mathématiques en 1594 ; il a pour maître en astronomie l’astronome Michel Maestlin, qui l’initie au système de Copernic.

En dessinant une figure au tableau noir en juillet 1595, Kepler eut la révélation d’une idée à laquelle il attacha une importance considérable : pourquoi le système solaire comporte-t-il six planètes, et quel lien existe entre les dimensions de leurs orbes ? Euclide ayant montré qu’il existait cinq polyèdres réguliers, chacun inscriptible dans une sphère et circonscriptible à une autre sphère de même centre, les cinq intervalles qui existent entre les six planètes ne peuvent pas, aux yeux de Kepler, être le fruit du hasard : le Créateur a agi en géomètre et l’homme est en mesure de découvrir le plan et la perfection du monde créé.

Kepler publia ses théories en 1596, ce qui lui valu une certaine notoriété, notamment celle d’être appelé auprès du plus grand astronome-observateur de l’époque, Tycho Brahe. Lorsque Kepler arrive à Prague en février 1600, il se voit confier par Tycho Brahe l’étude de l’orbite de Mars. Cette planète présentait depuis l’Antiquité des anomalies dans son mouvement, alors impossibles à expliquer.

Lire la suite…

ke

L’astronome américain Carl Sagan est décédé le 21 décembre 1996.

Découvrez son portrait sur le Blog.

cs

La Royal Society vient de mettre en ligne un très joli site mettant en scène des documents scientifiques originaux depuis 1666. On peut ainsi relire Newton dans le texte ou découvrir grâce à Daines Barrington les dons musicaux d’un enfant nommé Joannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart.

Lire la suite…

trai1
Trailblazing, le site créé par la Royal Society.

L’astronome américain Edward Emerson Barnard est né le 16 décembre 1857. En 1881 il découvre sa première comète, puis 7 autres dans les années qui suivent. Il rejoint l’Observatoire de Lick en 1887. Cinq ans plus tard il découvre le cinquième satellite de Jupiter, Amalthée.

A partir de 1895 il utilise le télescope de 1 mètre de l’Observatoire Yerkes et se consacre à la photographie de la Voie Lactée, réalisant un atlas qui a longtemps fait référence. Grâce à ses images du centre de notre galaxie, Barnard comprend que les zones dépourvues d’étoiles sont en fait des nuages sombres composés de gaz et de poussières.

Il découvre en 1916 une étoile dont le mouvement propre est très élevé par rapport aux autres, nommée en son honneur l’étoile de Barnard.

eeb

E. E. Barnard et les nuages sombres de la Voie Lactée (crédit Patrice G.)

Françoise Combes, astrophysicienne à l’Observatoire de Paris, proposera une conférence “naissance et vie des galaxies” à Dijon le 18 décembre.

En savoir plus…

 
F. Combes est également vice-présidente de l’Année Mondiale de l’Astronomie et nous accordera à ce sujet une interview que vous retrouverez prochainement sur le Blog.

fc1

L’astrophysicienne F. Combes. Crédit Observatoire de Paris.

Alain Doressoundiram, astrophysicien à l’Observatoire de Paris, propose un livre bienvenu en cette période de Noël, une idée de cadeau pour les enfants : “La ronde mystérieuse des planètes”.
 
En savoir plus…

ad1

C’est le 14 décembre 1546 que naissait Tycho Brahe, le premier grand observateur des temps modernes, un des plus illustres astronomes du 16 ème siècle.

Découvrez le portrait que le Blog lui a consacré.

tb1

Newsletter

Entrez votre adresse email :



lettre d’information quotidienne gratuite

A LA UNE

Blog Astro 2009 : c’est terminé !

Publiée le 31 décembre 2009

Eclipse partielle de Lune ce soir

Publiée le 31 décembre 2009

Les découvertes du télescope Herschel

Publiée le 31 décembre 2009

Atlas Virtuel de la Lune, version 5.0

Publiée le 30 décembre 2009