Samedi 30 Août 2014
Devenir partenaire       Bookmark and Share

Astro2009

Vivez l’année de l’astronomie 2009 sur Futura-Sciences

Découvrez la biographie de l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet.

jpl

Son dernier ouvrage s’intitule : L’OEIL DE GALILEE

(Les bâtisseurs du ciel, tome 3)

Quatrième de couverture :

Le 21 août 1609, à Venise, Galilée monte les escaliers du campanile de la place Saint-Marc : derrière lui les princes de la ville, de l’église et de la famille Médicis. La première démonstration officielle de sa lunette astronomique va fasciner toute l’Europe. Bientôt il fait appel aux meilleurs verriers de Murano pour ciseler des lentilles et perfectionner l’invention. Les astronomes du monde entier vont découvrir, tantôt émerveillés tantôt consternés, le spectacle des satellites de Jupiter, la surface de la Lune et les profondeurs du cosmos, qui mettent à bas l’enseignement d’Aristote au profit du système de Copernic S

Pendant ce temps, à Prague, le mathématicien impérial de Rodolphe II, Johann Kepler, n’a pas attendu la lunette pour révolutionner l’astronomie. Il a déjà découvert les lois mathématiques des mouvements planétaires et les principes de base de l’optique. Lui seul comprend le fonctionnement de la lunette astronomique et peut attester de la réalité des observations de son confrère italien. L’oeil de Galilée, c’est lui, Kepler.

Dans son nouveau roman, Jean-Pierre Luminet conte comment ces deux géants de la science se sont progressivement apprivoisés sans jamais se rencontrer : Kepler, aux prodigieuses capacités mathématiques mais fasciné par les mondes occultes ; Galilée et son génie rationnel de la mécanique, prudent sous le regard menaçant du Saint-Office.

Après Le secret de Copernic et La discorde céleste, Jean-Pierre Luminet continue à nous faire découvrir l’histoire de ces bâtisseurs du ciel, qui ont définitivement changé notre façon de voir l’univers.

galil

C’est le 31 octobre 1992 que Le Vatican alors conduit par Jean-Paul 2, a décidé de réhabiliter le physicien et astronome italien Galileo Galilée qui avait démontré au début du dix-septième siècle que la Terre tourne autour du Soleil et non le contraire. 359 ans après avoir été contraint d’abjurer devant le Tribunal de l’Inquisition, la grand savant était enfin reconnu par l’Eglise : Rome admettait son erreur.

Mais il reste encore du chemin à parcourir : alors que le conseil pontifical du Vatican avait lancé en 2008 l’idée d’une statue dans l’enceinte du petit État pontifical pour rendre hommage au célèbre astronome (1564-1642) poursuivi en son temps par l’Inquisition, l’idée a finalement été abandonnée en 2009 sans raison valable malgré l’existence d’un sponsor et la réalisation d’une maquette.

gal21

Galilée en 1636, peint par Justus Sustermans.

C’était le 21 août 1609 : Galilée présentait au doge de Venise une lunette qu’il venait de construire. Retrouvez la vie de Galilée dans l’actualité que nous vous présentions en février, à l’occasion des 445 ans de la naissance de ce grand savant italien.

ga7
Galilée expliquant ses découvertes à deux cardinaux, peinture de J-L Huens

Lectures sur Galilée

15 février 2009

Il existe un nombre important de livres sur Galilée ; nous en avons sélectionné quelques-un pour vous :

L’oeil de Galilée
Jean-Pierre Luminet
JC Lattès
A découvrir dans le portrait de Jean-Pierre Luminet, astrophysicien
jpl1
Galilée, le messager des étoiles
Jean-Pierre Maury
Découvertes Gallimard
jpm
Galilée en procès, galilée réhabilité ?
Francesco Beretta
Editions Saint-Augustin
fb
Galilée copernicien
Maurice Clavelin
Albin Michel
mc1
Galilée et Képler
Massimo Bucciantini
Les Belles lettres
mb
L’affaire Galilée
Emile Namer
Collection Archives
en
Galilée, le dialogue sur les deux grands systèmes du monde
Marta Spranzi
PUF
ms
Que sais-je ? Galilée
Georges Minois
PUF
gm
Le mythe Galilée
Fabien Chareix
PUF

fc

Bien que la date d’invention de la lunette astronomique soit un peu tardive, l’optique est très tôt un sujet d’étude scientifique puisque les Grecs commencèrent dès le Vème siècle avant notre ère.
L’invention de la lunette est en général attribuée au Hollandais Hans Lippershey, fabricant de bésicles à Middlebourg.
Lippershey met au point en 1608 une lunette qui combine une lentille convexe et une lentille concave, et il la vend comme longue vue au prince Maurice de Nassau, alors en lutte avec Philippe II d’Espagne pour l’indépendance des Pays-Bas.
L’invention qui n’est pas protégée par un privilège est rapidement diffusée à travers l’Europe.

Les premières lunettes apparaissent en Italie dès 1609.
C’est à ce moment que Galilée décide de s’en servir : il l’améliore pour observer les cieux.

Découvrez le dossier de Jean-Gabriel Cuby, astronome, sur les très grands télescopes du futur.
gal5

Gauche : lunette de Galilée.
Droite : réplique du télescope de Newton © Andrew Dunn

Galiléo Galilei est né à Pise le 15 février 1564.
Il est le fils de Vincenzo Galilei, un virtuose du luth, et de Guilia Ammanati, d’origine aristocratique.
L’enfance de Galilée se passe au sein d’un milieu intellectuel ouvert, enrichi par les préoccupations des grandes familles toscanes : le commerce, l’art et les sciences.
En 1574 la famille déménage à Florence, puis en 1581 Galilée retourne à Pise pour y étudier la médecine.
abc5
3 ans plus tard il est revenu à Florence pour y suivre les conférences de mathématiques d’Astilo Ricci.
En 1589 il devient professeur de mathématiques à l’Université de Pise.
Il y étudie la chute des corps, formule pour la première fois le principe de l’inertie et met en évidence les oscillations du pendule.
La réputation de Galilée s’étend chez les marchands, les intellectuels et les aventuriers : appelé à Padoue, le savant y invente différents instruments comme la balance hydrostatique ou le compas militaire…
abc7
Galilée améliore une lunette rapprochant les navires de plusieurs fois, une avancée à la fois commerciale et stratégique.
Il a alors l’idée de tourner cette lunette vers le ciel : il découvre le relief lunaire, les phases de Vénus et les 4 plus gros satellites de Jupiter.
abc3
Pour diffuser ses idées, Galilée écrit des ouvrages et choisit de le faire en italien et non en latin pour que tout le monde puisse le lire et le comprendre.
Ses observations astronomiques le conduisent à adopter les idées de Copernic sur l’héliocentrisme : la Terre et les planètes tournent autour du Soleil, ce qu’il annonce en 1610 dans son livre « le messager sidéral ».
abc4
Tout cela n’est pas du goût de l’Inquisition qui surveille le savant à partir de 1611.
Quand il se rend compte du danger en 1615, Galilée se rend à Rome pour défendre sa cause.
Peine perdue, car le pape Paul V condamne ses opinions « erronées et impies » qui situent le Soleil au centre de l’Univers.
abc6
Galilée reçoit une sévère mise en garde, mais il pense que le nouveau pape Urbain VIII lui sera plus favorable.
En 1632 Galilée publie «Dialogo », un ouvrage où il défend l’héliocentrisme et ridiculise ses opposants.
C’en est trop : il est amené devant le Saint-Office à Rome.
abc2
Son procès dure 20 jours en 1633.
Galilée est forcé sous peine de torture de signer une humiliante rétractation.
A presque 70 ans, on le place en résidence surveillée près de Florence.
Il y reçoit la visite régulière d’un de ses proches disciples, Vincenzo Viviani, qui sera l’auteur de la première biographie du savant quelques années plus tard.
abc1
Galilée devient aveugle et meurt le 8 janvier 1642.

A voir également sur le blog :
Galilée 1610, le messager céleste (vidéo)

Galilée sera-t-il exhumé ? (actualité)

Jean-Pierre Luminet, astrophysicien (portrait) et son dernier livre, « l’œil de Galilée »

abc8

Découvrez le travail de Jason Higley, un membre de CloudyNights, qui a eu l’idée absolument géniale de faire un film des taches solaires en additionnant les croquis faits par Galilée en 1612.

aa13
Dessin de taches solaires réalisé par Galilée

Galilée sera-t-il exhumé ?

15 février 2009

Le projet refait surface : exhumer Galilée pour analyser son ADN avec l’idée de mieux comprendre la maladie de la vision dont il souffrait et retrouver le regard de l’artiste et du savant…

Il ne manque que 300.000 euros.

Lire la suite…

gal

Il regarde le peintre, Justus Sustermans, mais ne le voit sans doute pas.

En 1636, Galilée était aveugle ou presque.

© Licence Commons

Joël Col est ingénieur et passionné de langues ; il a consacré de longues années à l’étude du conflit Église-Science et à la condamnation de Galilée, et il a rédigé l’ouvrage “Entre Galilée et l’Église, la Bible”.

En affirmant la rotation de la Terre autour du Soleil, Galilée se trouvait en contradiction avec les scientifiques de l’époque, les philosophes, l’Église et la Bible qui, tous, soutenaient la thèse contraire.

Pour Joël Col, la théorie de Galilée était en accord avec les Textes hébreux et grecs des saintes Écritures, mais en désaccord avec leurs traductions.

En d’autres termes, si les traductions bibliques avaient été fidèles aux Textes originaux, Galilée n’aurait pas été condamné pour avoir “tenu et cru une doctrine fausse et contraire aux saintes Écritures”.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’auteur.

jcol

Dimanche 15 février nous fêterons le 445ème anniversaire de la naissance du savant italien.

Reportage, actualité, question, vidéo, images…, la plus grande partie du blog astro lui sera consacrée.

Rendez-vous dimanche !

gal7

Newsletter

Entrez votre adresse email :



lettre d’information quotidienne gratuite

A LA UNE

Blog Astro 2009 : c’est terminé !

Publiée le 31 décembre 2009

Eclipse partielle de Lune ce soir

Publiée le 31 décembre 2009

Les découvertes du télescope Herschel

Publiée le 31 décembre 2009

Atlas Virtuel de la Lune, version 5.0

Publiée le 30 décembre 2009