Mercredi 30 Juillet 2014
Devenir partenaire       Bookmark and Share

Astro2009

Vivez l’année de l’astronomie 2009 sur Futura-Sciences

Retour en détail sur une actualité que nous vous présentions le 26 décembre.

 
La nébuleuse d’Orion est l’un des endroits de la Voie lactée où l’on peut le mieux étudier la naissance des étoiles et des disques protoplanétaires. Plus de 40 de ces disques y ont été découverts par le télescope spatial Hubble, dont trente nouvelles photos dans le visible viennent d’être rendues publiques.

Lire la suite…

ori5

Lever d’Orion

30 octobre 2009

J-B Gordien a immortalisé se lever de la constellation d’Orion depuis le monument de la ferme de Richemont.

jb1

Orion au crépuscule

22 octobre 2009

Image de Luxcreator, de Futura-Sciences, montrant la constellation d’Orion au crépuscule.

aaa127

La Grande Nébuleuse d’Orion

20 septembre 2009

Messier 42 est la nébuleuse diffuse la plus brillante du ciel: on la devine à l’oeil nu le soir en hiver dans la constellation d’Orion comme une tache floue sous un ciel de campagne, et dans une paire de jumelles elle se déploie délicatement en forme d’aile de papillon avec une taille équivalent à 2 ou 3 fois la Pleine Lune.
Il s’agit d’un nuage de gaz et de poussière rendu brillant par la lumière de ses atomes, excités par les radiations provenant des étoiles situées à l’intérieur.
Distante de nous de 1500 années-lumière, cette nébuleuse est sans doute l’objet astronomique le plus photographié par les amateurs. Image de « Mingus » (son pseudo sur le forum astro de Futura-Sciences) prise avec un appareil photo numérique derrière une lunette de 66mm et 22 poses de 5 minutes.

mingus

La constellation d’Orion

14 septembre 2009

En Turquie, le Mont Nemrut est  décoré de statues géantes ; cette image de T. Tezel nous montre la constellation d’Orion au-dessus du Mont.

aa4

Monument Valley

2 septembre 2009

Au-dessus de Monument Valley, aux Etats-Unis, le ciel étoilé est d’une grande beauté, en cet hiver 2007.

Le point le plus brillant à gauche est la planète Mars, tandis qu’à droite se couche la constellation d’Orion.

Image W. Pacholka

ori

S. Reuzé a réalisé cette image de la constellation d’Orion au-dessus de la coupole de son club du Mans.

aa135

L’ Interféromètre Spatial Infrarouge installé au sommet de Mt. Wilson en Californie du Sud a étudié depuis 15 ans l’étoile supergéante rouge Bételgeuse, dans la constellation d’Orion. Cette étoile est si grande que notre Système Solaire y entrerait jusqu’à l’orbite de Jupiter.

L’étude montre que le diamètre de Bételgeuse a diminué de plus de 15% depuis 1993. Puisque le rayon de Bételgeuse est d’environ cinq unités astronomiques, ou cinq fois le rayon de l’orbite de la Terre, on peut donc considérer que le rayon de l’étoile a diminué d’une distance équivalente à l’orbite de Vénus.

“Voir ce changement est très saisissant,” commente C. Townes, un professeur de physique honoraire de Berkeley UC qui a eu le Prix Nobel de physique en 1964 pour pour son invention du laser et du maser, un laser à micro-ondes. “Nous allons continuer à observer Bételgeuse au cours des prochaines années pour voir si la contraction se poursuit ou si l’étoile retrouve sa taille initiale.”

L’ISI s’est concentré sur Betelgeuse pendant plus de 15 ans pour essayer d’en apprendre plus sur les étoiles massives géantes et étudier leur surface. On sait que les mesures peuvent être affectées par des cellules de convection géantes sur la surface de l’étoile qui ressemblent aux granules de convection sur le Soleil, mais si grandes qu’elles bombent la surface de l’étoile !

Lire également l’actualité de Futura-Sciences.

be11

Les trois télescopes de l’Interféromètre Spatial Infrarouge sont alignés Est-Ouest sur le Mt. Wilson en Californie du Sud. Les télescopes sont montés sur des semi-remorques pour qu’ils puissent être déplacés. Crédit D. Hale

be2
Bélelgeuse vue par le Télescope Spatial Hubble

Au sein de la célèbre nébuleuse de la constellation d’Orion, le télescope VLTI a réalisé un zoom saisissant sur Theta1 Orionis, un système binaire bien connu du Trapèze, un jeune amas ouvert.
Lire la suite…

vlt
Le VLTI au Cerro Paranal. CréditMPLFR (Gerd Weigelt)

AstroPodcast.fr, un de nos partenaires, vous propose une plongée dans la constellation d’Orion réalisée à partir d’images d’astronomes amateurs et également d’images des télescopes spatiaux.

aa131

Newsletter

Entrez votre adresse email :



lettre d’information quotidienne gratuite

A LA UNE

Blog Astro 2009 : c’est terminé !

Publiée le 31 décembre 2009

Eclipse partielle de Lune ce soir

Publiée le 31 décembre 2009

Les découvertes du télescope Herschel

Publiée le 31 décembre 2009

Atlas Virtuel de la Lune, version 5.0

Publiée le 30 décembre 2009