Vendredi 01 Août 2014
Devenir partenaire       Bookmark and Share

Astro2009

Vivez l’année de l’astronomie 2009 sur Futura-Sciences

Uranus et ses anneaux

25 août 2009

Bien que faiblement visible à l’oeil nu, Uranus est la première planète découverte à l’aide d’un télescope, en 1781 par William Herschel.

C’est la septième planète du Système solaire, une géante gazeuse comme Jupiter, Saturne et Neptune.

Les anneaux d’Uranus ont été découverts en 1986 par la sonde Voyager ; plus fins que ceux de Saturne, on peut les voir sur cette image prise par le télescope spatial Hubble.

uranus

Crédit NASA.

William Herschel est un compositeur et astronome germano-britannique (1738-1822).
Devenu organiste en Angleterre dans les années 1760, il se passionne également pour l’étude du ciel ; aidé par sa soeur Caroline, il devient un remarquable observateur doublé d’un excellent constructeur de télescopes.

Il découvre Uranus en mars 1781.  Herschel pense d’abord avoir découvert une comète mais comprend rapidement que l’astre est une planète qui parcourt une orbite presque circulaire au-delà de Saturne. Uranus est ainsi la première planète découverte à l’aide d’un télescope.

wh

Il y a 23 ans, la sonde Voyager 2 poursuivait son Grand Tour du Système Solaire commencé 9 ans plus tôt. Après Jupiter en 1979 puis Saturne en 1981, la sonde américaine rencontra Uranus, la troisième planète géante gazeuse.

Elle y découvrit de nombreux satellites et surtout des anneaux très ténus qui gravitaient autour de ce monde glacé, composé essentiellement d’hydrogène, d’hélium, de méthane et d’ammoniac.

Uranus est recouverte d’une couche presque uniforme de brume qui empêche d’observer les mouvements nuageux et les cyclones qu’on connaît déjà sur Jupiter et Saturne.

aa68

aa120

En 2001, une centaine d’astronomes amateurs et quelques professionnels ont suivi l’occultation d’une étoile particulièrement brillante, SAO 164538, par Titania, l’un des satellites d’Uranus.

Résultat étonnant : ces observations ont permis de surpasser en précision la détermination du diamètre de cette lune effectuée lors de son survol par la sonde Voyager 2.

Mieux encore, de nouvelles bornes sur la présence d’une éventuelle atmosphère ont aussi été obtenues.

Lire la suite…

tit1

La simulation de l’occultation d’une étoile par un petit astéroïde.

La courbe de lumière et ses oscillations sont données en rouge.

Crédit : Observatoire de Paris, Lesia

Newsletter

Entrez votre adresse email :



lettre d’information quotidienne gratuite

A LA UNE

Blog Astro 2009 : c’est terminé !

Publiée le 31 décembre 2009

Eclipse partielle de Lune ce soir

Publiée le 31 décembre 2009

Les découvertes du télescope Herschel

Publiée le 31 décembre 2009

Atlas Virtuel de la Lune, version 5.0

Publiée le 30 décembre 2009